Franck, Grieg, Dvorak – avec Khatia Buniatishvili

Renaud Capuçon et Khatia Buniatishvili enchantent ce premier album partagé en explorant trois chefs-d’œuvre romantiques composés entre 1886 et 1887. Les deux solistes ont en commun, parallèlement à une carrière solo brillante, d’être de fins chambristes. C’est Martha Argerich qui a joué les marieuses musicales en 2012 au cours du Festival de Lugano qu’elle anime. Ainsi s’est nouée leur amitié. Ensemble, le duo a composé un programme de sonates romantiques pour violon et piano – toutes, et c’est remarquable, composées dans l’intervalle d’un an en 1886-87. La sonate de César Franck en la majeur est l’une des plus belles du genre. Ses mélodies aériennes et son finale sensuel et lumineux en assurent le charme irrésistible. Ces deux âmes sœurs musicales expriment merveilleusement la passion tumultueuse de la sonate n°3 en ut mineur d’Edvard Grieg. L’album se termine sur le lyrisme nostalgique des Quatre Pièces Romantiques d’Antonín Dvorak, concluant cette exploration en duo d’une année vraiment charnière du répertoire pour violon et piano.

facebooklikebutton.co